Prévoyez vos semis d’automne

SEM’HIVER AB2F BIO (Mélange de 11 plantes)

Ce mélange pour inter-rang a pour but d’améliorer la structure des sols.
Cette amélioration de structure sera assurée par 3 types de
plantes présentes dans le mélange : légumineuses, crucifères et graminées.

Chacune des plantes présentes aura un rôle spécifique
dans la régénération des sols viticoles et permettra une meilleure
restitution des éléments fertilisants du sol.

  • Améliorez la structure du sol via l’action mécanique des plantes.
  • Augmentez le taux de matière organique.
  • Stimulez la microfaune.
  • Favorisez l’oxygénation et le drainage des sols.

Avez-vous pensez à vos analyses de sols ?

Vous pouvez dès à présent nous contacter, ou directement votre technicien,
afin de programmer les prélèvements de terre.

Après exportation des cultures, c’est le meilleur moment pour doser les éléments minéraux et
la matière organique disponible dans vos parcelles !

Nous vous rappelons également que dans le cadre légale de la Directive Nitrates,
il est indispensable de réaliser au moins une analyse de sol par exploitation.

Nous sommes bien évidemment à votre disposition pour en discuter plus en détails.

Choisir la bonne stratégie de fertilisation

Un des critères fondamentaux pour choisir une matière fertilisante adaptée est son rendement en humus, soit sa capacité à se transformer en Matière Organique stable sous l’action des animaux, des bactéries et des champignons du sol.

Pour cela, un indicateur à été mis au point : l’ISMO (Indice de Stabilité des Matières Organiques). Cet indicateur représente le pourcentage de MO stable d’un fertilisant rapporté à son taux de MO total.
En termes simples : plus l’ISMO est élevé, plus la matière fertilisante sera stable dans le sol.

Afin de mettre en place une stratégie de fertilisation, il est important de connaître le taux de MO d’un sol. Celui-ci est accessible par une analyse de sol physico-chimique classique.

Dans les sols viticoles, les taux de Matière Organique varient de 0,5% à 2,5%. Mais un taux inférieur à 1% peut être problématique. Cet indicateur est bien-sûr à lier à l’observation sur le terrain : structure du sol, vigueur de la vigne, historique de la parcelle…
Car même si le taux de MO fourni par l’analyse peut être jugé satisfaisant, chaque année 1% à 2% de l’humus du sol sont dégradés par minéralisation !

Nous vous proposons une large gamme de fertilisants pour répondre au mieux aux conclusions des analyses de sols et des besoins de vos parcelles.

Les rôles du chaulage dans les sols acides

Le chaulage a plusieurs rôles sur les sols :

  • Il a un effet sur la structure des sols via son action sur le complexe argilo-humique.
  • Il favorise l’assimilation des éléments nutritifs grâce à son action sur le pH.
  • Il permet de limiter l’impact de certains métaux présents en excès  dans le sol comme l’aluminium, le manganèse et le fer.

L’action du chaulage dépendra de plusieurs facteurs bioclimatiques tels que la météo, l’état du sol et les pratiques culturales.

Nous pouvons vous proposer trois matières qui répondent à ces critères : MAXICAL (matières organiques et carbonate de chaux), OPTIFLOR (carbonate de chaux et magnésie), CALCOVIT (amendement calcaire simple).